UNE EXPOSITION ENCOURAGE UNE RÉSOLUTION TRIBALE POUR CONDAMNER LES ABUS PSYCHIATRIQUES SUR LES JEUNES

Rév. Fred Shaw Junior et le roi Thomas Edgar Brown, ont coupé le ruban de l’exposition la psychiatrie : une industrie de la mort au Cap, en Afrique du Sud.
Dans un pays où les taux de psychotropes donnés aux enfants sont les plus élevés au monde, la CCDH ouvre une exposition pour révéler la vérité, ce qui inspire un roi à exiger un avenir meilleur pour son peuple.

La marche de protestation au Cap contre le Congrès international de l’Association mondiale de psychiatrie a débouché sur l’ouverture d’une exposition la psychiatrie : une industrie de la mort, de la Commission des citoyens pour les droits de l’homme au « Castle of Good Hope. » Le « musée itinérant » comprend une section historique sur la psychiatrie qui a joué un rôle dans l’apartheid et des sections contemporaines sur les psychotropes et les droits des enfants.

Rév. Fred Shaw et roi Thomas Edgar Brown ont présidé la cérémonie. Son message, le roi Brown l’a adressé à tous les Sud-Africains : « Venez et voyez par vous-même les effets dévastateurs que la CCDH expose. » Le ruban est tombé et plus de 10 000 visiteurs ont vu l’exposition, les munissant de la vérité sur la psychiatrie. Un enseignant a déclaré : « Pendant des années j’ai refusé que mes élèves prennent des médicaments comme la Ritaline. Je sais finalement que j’avais raison. Je crois que Dieu vous a envoyé sur mon chemin. Merci. »

Déterminé à protéger les enfants et l’héritage spirituel de son peuple, le Roi Brown a publié un décret tribal pour dénoncer la psychiatrie. « J’émets un avertissement officiel pour le peuple Khoisan et toutes les autres tribus et nations face aux dangers de la psychiatrie et je charge tous les rois et les chefs de tous les pays du sud de dénoncer la psychiatrie et la médication psychiatrique des enfants, » a-t-il proclamé.

« Je charge tous les rois et les chefs de tous les pays du sud de dénoncer la psychiatrie et la médication psychiatrique des enfants. »

Le roi rapporte aussi le fait qu’en Afrique du Sud le taux de psychostimulants donnés aux enfants est le plus haut sur terre. Il ajoute à cela, il y a 27 avertissements internationaux de réglementation sur ces drogues psychiatriques car elles provoquent la folie, l’hostilité, la violence et même des pensées meurtrières. « Nous devons protéger nos enfants », dit le roi. Et en réponse à la théorie de base de la psychiatrie :« l’Homme est un animal », le roi conclut en disant : « Nous sommes un peuple spirituel, et la psychiatrie s’attaque à l’âme de l’homme et contre Dieu. »


DES FAITS

LE COMBAT DE L’AFRIQUE DU SUD

Les buts de prospérité de l’Afrique du Sud sont sabotés par la psychiatrie.

10 000

SUD-AFRICAINS

de couleur qui sont incarcérés sont drogués et reçoivent des électrochocs sans anesthésie dans des camps psychiatriques.

39 %

D’AUGMENTATION

de la consommation d’antidépresseurs en Afrique du Sud depuis les quatre dernières années.

50 %

D’AUGMENTATION

du nombre de prescriptions de Ritaline données en une année, à Nelson Mandela Bay, une province du Cap Oriental.

58

HÔPITAUX PSYCHIATRIQUES

en Afrique du Sud coûtent aux habitants de la classe moyenne jusqu’à 2700 R (196 €) par nuit.

0

REMÈDES

admettent les psychiatres au congrès international de l’Association psychiatrique en Afrique du Sud.


FAITES UN DON

En tant qu’organisme de vigilance à but non lucratif dans le domaine de la santé mentale, la CCDH compte sur les adhésions et les dons pour remplir sa mission : mettre fin aux violations des droits de l’homme commises par la psychiatrie et assainir le domaine de la santé mentale. Pour participer au plus grand mouvement international pour la réforme de la santé mentale, rejoignez le groupe qui a aidé à promulguer plus de 180 lois visant à protéger les gens des mauvais traitements dans le secteur de la santé mentale.

TÉLÉCHARGEMENTS