Qu’est-ce que la CCDH ?

La Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme (CCDH) est un groupe de comité international de surveillance de la santé mentale à but non lucratif, chargé de permettre l’adoption de plus de 150 lois pour protéger les individus contre des pratiques abusives ou coercitives. La CCDH a longtemps lutté pour rétablir des droits de l’Homme inaliénables et fondamentaux dans le domaine de la santé mentale et comprenant entre autres, le plein consentement éclairé quant à la légitimité médicale du diagnostic psychiatrique, les risques des traitements psychiatriques, le droit à toutes les alternatives médicales disponibles et le droit de refuser tout traitement considéré comme dangereux.

La CCDH a été cofondée en 1969 par l’Église de Scientologie et le Dr Thomas Szasz, professeur émérite de psychiatrie, à une époque où les patients étaient entreposés dans des établissements et dépouillés de tous droits constitutionnels, civils et humains.

La CCDH joue uniquement un rôle de comité international de surveillance de la santé mentale, travaillant aux côtés de nombreux professionnels de la santé y compris des médecins, des scientifiques, des infirmières et les quelques psychiatres qui ont pris position contre le modèle biologico/pharmaceutique de la « maladie  », valorisé continuellement par la psychiatrie et l’industrie pharmaceutique, dans le but de vendre des médicaments. Il s’agit d’un organisme apolitique, non religieux et à but non lucratif qui se consacre exclusivement à l’éradication des abus de la santé mentale et à l’adoption de lois visant à protéger les patients et les consommateurs. Le comité consultatif de la CCDH est composé de délégués qui sont notamment médecins, scientifiques, psychologues, avocats, législateurs, éducateurs, hommes d’affaires, artistes et représentants des droits de l’Homme et des droits civils.

Les gens demandent souvent si la CCDH pense que personne ne devrait jamais prendre de médicaments psychiatriques, mais ce site n’a pas pour vocation de donner des avis. Elle a pour but de fournir des informations qu’une industrie psycho/pharmaceutique multimilliardaire ne veut pas que les gens voient ou sachent. La vraie question est donc la suivante : les gens ont-ils le droit d’avoir toutes les informations sur A) les risques connus des médicaments et/ou de traitements provenant d’examens médicaux impartiaux et non contredits, B) la validité médicale du diagnostic faisant l’objet d’une prescription de médicaments, C) toutes les options non médicamenteuses (essentiellement le consentement éclairé) et D) le droit de refuser tout traitement qu’ils considèrent comme nuisible.

La CCDH a travaillé pendant plus de quarante ans pour un consentement éclairé total dans le domaine de la santé mentale, et pour le droit d’obtenir toutes les informations sur les diagnostics et traitements psychiatriques et pas seulement des informations provenant de personnes ayant intérêt à laisser le public dans le noir.

C’est dans cet esprit que nous vous présentons des clips, des blogs, des actualités, des expertises médicales et des informations qui ont pour but de vous parler de faits concrets.

En tant qu’organisme à but non lucratif, nous sommes en mesure de poursuivre nos campagnes de sensibilisation par le biais de dons publics. 

TÉLÉCHARGEMENTS