UNE ORDONNANCE POUR UN MEURTRE ?

Les Fusillades et marches silencieuses en hommage aux victimes font les gros titres des journaux, mais combien d’être cher de plus devons nous perdre avant que le véritable mal derrière la violence soit révélé ?
Un documentaire de la BBC pose la question : Est-ce que les psychotropes sont derrière la violence ?

La violence insensée n’est pas simplement un problème américain. Andreas Lubitz, alors qu’il prenait des antidépresseurs et de la benzodiazépine, a délibérément fait s'écraser l’avion Germanwings, l’avion dont il était le co-pilote dans le sud de la France, tuant les 150 passagers à bord. Il y a Matti Saari de Finlande, un étudiant en cuisine qui a tué neuf étudiants, blessé un enseignant et s’est suicidé. Il était sous un antidépresseur et alprazolam. Mamoru Takuma, à Ikeda, au Japon était sous antidépresseur quand il s’est introduit dans une école primaire avec un couteau de 15 cm, tuant huit enfants de 7 et 8 ans et blessant au moins 15 autres.

En juillet 2017, le documentaire BBC UK Panorama, Une ordonnance pour meurtre a exploré le rôle des antidépresseurs lors de la folle fusillade de James Holmes, qui a tué 12 personnes et en a blessé 70 dans un cinéma du Colorado en 2012, après avoir commencé à prendre un antidépresseur 17 semaines plutôt. Le professeur David Healy a interviewé Holmes avant son procès en 2015 et a conclu : « Je crois que s’il n’avait pas pris de Sertraline [antidépresseur], il n’aurait jamais assassiné qui que ce soit. »

Professeur Healy estime que 90 pour 100 des fusillades dans les écoles depuis les 10 dernière années étaient liés à des antidépresseurs. Le nouveau rapport de la CCDH recommande que des audiences législatives aient lieu afin d’étudier de façon approfondie la corrélation entre les traitements psychiatriques, la violence et le suicide.


NOUS AIMERIONS vraiment AVOIR DE VOS NOUVELLES

Voici ce que les visiteurs avaient à dire après avoir appris les faits documentés de l’exposition Psychiatrie : La vérité sur ses abus.

INFIRMIÈRE PSYCHIATRIQUE, LOUISIANE, ÉTATS-UNIS

Depuis 32 ans, j’ai été une infirmière psychiatrique en Louisiane. J’ai toujours été un défenseur des patients et j’ai vu des changements dérangeant dans ma profession, en particulier au cours des 15 dernières années. Je veux changer les choses. Merci de fournir cet aperçu et kit d’information gratuit.

PASTEUR ÉVANGÉLIQUE, PÉROU

Je suis pasteur avec une congrégation de 2 500 personnes. Je suis témoin d’abus psychiatriques et avec l’aide de Dieu j’espère pouvoir m’en sortir. Je veux mettre en garde les membres de ma paroisse des dangers auxquels ils sont exposés. Je vais leur montrer vos documents, et je cherche des autorités honnêtes qui vont m’aider à promouvoir l’information.

ÉTUDIANT, FRANCE

Vous dites tout ce que je pense mais sans utiliser de jurons ! J’ai vu tout ce dont vous parlé. Mes meilleurs amis sont sous camisoles chimiques et cela les transforme en personnes horrible à cause de la drogue.

POLICIER À LA RETRAITE, ALABAMA

Merci de m’envoyer le DVD. Je connais beaucoup de personnes qui prennent des psychotropes et qui ont besoin de voir ça.

MANAGER D’UNE COMPAGNIE, ROYAUME-UNI

J’ai été maltraité pendant de nombreuses années par l’industrie psychiatrique, et je veux faire connaître les dangers pour aider les autres.

GARDE D’UN ÉTABLISSEMENT PSYCHIATRIQUE, EN NAMIBIE

Je travaille dans un établissement psychiatrique en surveillant les patients. Je pense que vos supports pédagogiques sont utiles pour moi car ils me donnent des outils sur la façon de s’occuper des maladies mentales et des droits de ces pauvres patients. J’ai vu beaucoup de choses dans cet établissement avec lesquelles je ne suis pas d’accord. Ces matériaux sont pour moi une bénédiction. Je vais partager ces informations avec mes collègues.


DES FAITS

EFFETS SECONDAIRES DES PSYCHOTROPES

Certains psychotropes ont des « effets secondaires », et notamment le suicide et l’homicide.

117%

D’AUGMENTATION

de prescriptions de médicaments psychiatriques aux États-Unis entre 1999 et 2013

24 %

D’AUGMENTATION

du taux de suicides aux États-unis, de 1999 à 2014, coïncidence ?

41

MILLIONS D’AMÉRICAINS

sont sous antidépresseurs

65

ACTES DE VIOLENCE

qui ont tué ou blessé 693 personnes en plus de 30 ans par des individus sous psychotropes où qui essayaient de s’en défaire

409

MISES EN GARDE SUR LES MÉDICAMENTS

psychiatriques comprennent des risques d’auto-mutilation, de suicide, de violence, d’agressivité et des pensées meurtrières



METTRE UN TERME AUX MAUVAIS TRAITEMENTS

En tant qu’organisme de vigilance à but non lucratif dans le domaine de la santé mentale, la CCDH compte sur les adhésions et les dons pour remplir sa mission : mettre fin aux violations des droits de l’homme commises par la psychiatrie et assainir le domaine de la santé mentale. Pour participer au plus grand mouvement international pour la réforme de la santé mentale, rejoignez le groupe qui a aidé à promulguer plus de 180 lois visant à protéger les gens des mauvais traitements dans le secteur de la santé mentale.

TÉLÉCHARGEMENTS