PROJET DE LOI INTERDISANT L’UTILISATION DES ÉLECTROCHOCS SUR LES ENFANTS

La législature d’état de la Pennsylvanie où le projet de loi 1809 pour interdire que les électrochocs soient utilisés sur les enfants a été mis en vigueur.
Deux représentants de l’état de Pennsylvanie présentent un projet de loi pour protéger les enfants de l’ECT.

Projet de Loi 1809, introduit par les représentants. Tom Murt et Stephen Kinsey, qui interdit l’électroconvulsivothérapie (ECT) pour les personnes âgées de moins de 16 ans.

« Alors que l’ECT reste un traitement controversé pour les adultes, il est déplorable quand il est administré aux enfants qui n’ont pas leur mot à dire pour ce qui est de donner leur consentement pour recevoir ce traitement brutal », dit Murt dans un communiqué de presse. « Pourtant, les enfants reçoivent encore des électrochocs aujourd’hui. Ce traitement peut causer des lésions cérébrales. Pour moi, c’est une forme d’abus d’enfant. »

« L’utilisation d’électrochocs sur les enfants, est carrément cruelle et inacceptable », dit kinsey. « Les effets secondaires des électrochocs peuvent être démoralisants même pour les adultes. Les enfants ne devraient pas être forcés à subir un traitement qui peut avoir un impact durable sur leur santé physique et mentale. »

L’ECT envoie jusqu’à 450 volts à travers le cerveau de la personne, en induisant une crise d’épilepsie. La Food and Drug Administration américaine rapporte que ces crises peuvent causer des complications, y compris des crises cardiaques, des difficultés à respirer, la confusion, des pertes de mémoire permanentes, des lésions cérébrales et la mort.

On estime que 100 000 Américains sont soumis à des électrochocs chaque année.

Selon le département des services humains de Pennsylvanie, il a été signalé que 13 enfants âgés de zéro à cinq ans ont reçu des électrochocs en 2014 et trois adolescents âgés de 13 et 17 ont également reçu des électrochocs dans la même année.


NOUS AIMERIONS vraiment AVOIR DE VOS NOUVELLES

Voici ce que les visiteurs avaient à dire après avoir appris les faits documentés de l’exposition Psychiatrie : La vérité sur ses abus.

PSYCHOTHÉRAPEUTE POUR ENFANT

« C’est la vérité et elle doit être dite. »

MÈRE

« C’est scandaleux, mais tout est vrai. Il faut que l’on ouvre les yeux. »

ÉTUDIANT EN MÉDECINE

« La connaissance, c’est le pouvoir : tous les docteurs devrait voir l’exposition. Il est nécessaire de connaître les racines de la chose pour la résoudre. La psychiatrie est une pseudo-science et en tant qu’étudiant en médecine, je dis que cela ne devrait pas être un sujet d’étude où que ce soit, ni à l’école ni à l’université. »

PARENT

« Mon point de vue est que les psychiatres sont des gens insensés et vraiment des bouchers. Ils devraient être mis en prison dans une petite cellule. J’espère qu’ils seront éliminés dans le monde entier. Nous avons besoin de personnes responsables en tant que médecins. »

L'INFIRMIÈRE :

« Il n’y a pas de mots pour décrire une telle cruauté empiétant sur la dignité humaine. »

COMPTABLE

« Très révélateur et choquant. Très bonne information. Voir les différentes images me permet de me rendre compte que nous vivons parmi des hôpitaux psychiatriques cupides, avides de pouvoir. Nous avons besoin de remèdes avant qu’il ne soit trop tard. »

ÉTUDIANT

« Très intéressant, presque incroyable. J’espère qu’à l’avenir quelqu’un pourra arrêter tout cela. C’est choquant. »

ÉDUCATEUR

« Je crois que cette exposition est essentielle pour donner au mot humanité le sens qu’il a perdu. »


METTRE UN TERME AUX MAUVAIS TRAITEMENTS

En tant qu’organisme de vigilance à but non lucratif dans le domaine de la santé mentale, la CCDH compte sur les adhésions et les dons pour remplir sa mission : mettre fin aux violations des droits de l’homme commises par la psychiatrie et assainir le domaine de la santé mentale. Pour participer au plus grand mouvement international pour la réforme de la santé mentale, rejoignez le groupe qui a aidé à promulguer plus de 180 lois visant à protéger les gens des mauvais traitements dans le secteur de la santé mentale.

TÉLÉCHARGEMENTS